29 novembre 2022

Combien de greffes de cheveux est-il possible de faire ?

La perte de cheveux, scientifiquement connue sous le nom d’alopécie, touche près de 25 % de la population masculine. Avec l’âge, le pourcentage a tendance à augmenter : après 65 ans, plus de 30 % des hommes sont sujets à la calvitie. Mais les hommes ne sont pas les seuls à souffrir de calvitie, les femmes peuvent également être atteintes d’alopécie, qui se traduit par une perte de cheveux. La calvitie touche environ 2 % des femmes, et bien que l’incidence soit beaucoup plus faible que chez les hommes, elle reste un problème frustrant. Alors, combien de greffes cheveux faire ?

Rappel sur les greffes capillaires

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des techniques chirurgicales innovantes qui peuvent améliorer de manière significative la perte de cheveux, atténuant ainsi le sentiment d’anxiété et de dépression causé par ce problème. Une procédure chirurgicale consiste à implanter des follicules pileux dans les zones dégarnies. Toutefois, pour toute personne intéressée, il convient de rappeler qu’une greffe de cheveux n’est pas un procédé simple. De nombreuses personnes ont, à juste titre, un certain nombre de questions à poser avant de franchir le cap.

  • Combien de séances sont nécessaires ?
  • Combien de greffes cheveux faire ?
  • Combien de greffes de cheveux peut-on subir au cours d’une vie ?

En général, une seule greffe de cheveux suffit pour retrouver la densité et le volume des cheveux pour le reste de la vie. Dans certains cas isolés, plus d’une opération ou retouche peut être nécessaire.

combien de greffes de cheveux faire

En ce qui concerne les techniques d’implants de cheveux, la vraie question n’est pas de savoir combien de séances, mais combien de greffons sont possibles au total. Au cours de la vie d’une personne, environ 6 000 à 7 000 implants sont envisageables. Lors de la réalisation des premiers greffons, le chirurgien prévoit les éventuelles interventions futures.

Prenons l’exemple d’un homme d’une trentaine d’années : il est possible que, quelque temps après la procédure d’implantation initiale, il perde davantage de cheveux dans une autre zone de sa tête. Les schémas de perte de cheveux évoluent avec l’âge, et il n’est donc pas rare d’observer une progression de l’alopécie. C’est pourquoi vous devez continuer à prendre soin de vos cheveux après la première intervention.

Un chirurgien compétent peut prédire l’évolution de l’alopécie au moment de la première intervention. Dans ce cas, il peut décider d’implanter des follicules dans les zones « à risque » de calvitie.

Répartition des greffons au niveau du cuir chevelu

La façon dont les greffons sont distribués a un impact considérable sur le succès de la transplantation. Le chirurgien doit donc comprendre quelles sont les zones à implanter. Toutes les zones de la tête ne requièrent pas la même attention chirurgicale : certaines nécessiteront une intervention importante, d’autres non.

En outre, les greffons peuvent être répartis de manière aléatoire pour créer un effet naturel. Un chirurgien expérimenté privilégiera la zone frontale par rapport à la zone postérieure, car l’objectif pour le patient est d’obtenir des cheveux plus volumineux qui suivent la ligne naturelle des cheveux.

Combien de greffes cheveux faire pour obtenir une chevelure dense et naturelle ?

Dans la majorité des cas, une seule chirurgie permet d’augmenter la densité des cheveux comme le souhaite le patient. Si la calvitie est agressive, une autre intervention peut être nécessaire, à effectuer quelques mois après la première pour permettre la guérison.

Combien de greffons sont nécessaires pour corriger une calvitie ?

Les chirurgiens utilisent l’échelle de Norwood-Hamilton, qui classe la calvitie en plusieurs stades et permet d’estimer le nombre d’implants nécessaires pour l’intervention initiale.

Combien de follicules peuvent être implantés en une seule séance ?

En une seule séance, le chirurgien peut implanter jusqu’à 4 000 follicules, ce qui correspond à environ 6 000 cheveux. Ces limites sont imposées pour permettre aux premiers implants de biens s’enraciner. Les cas de calvitie moins agressifs ont tendance à nécessiter moins d’implants (parfois, seulement 1 000 suffisent).