Combien êtes-vous prêt à payer pour avoir un joli nez ?

nez cleopatre rhinoplastie chirurgie esthetique

« Le nez de Cléopâtre : s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. » Vous connaissez sans doute cette expression. Mais savez-vous qui l’a prononcée et surtout ce qu’elle veut dire ?

On doit cette phrase célèbre à Pascal. Le philosophe et mathématicien français voulait dire que des petits détails peuvent avoir de grandes conséquences. Cette espèce d’intuition géniale de l’effet papillon fait référence au fait que Cléopâtre avait un long nez et que c’est précisément cet attribut qui à l’époque en faisait une très belle femme qui séduisit à la fois Jules César et Marc-Antoine. Ceux qui ont regardé la série Rome savent que la reine égyptienne a aussi séduit les grands hommes romains par son caractère affirmé.

Ce temps est révolu. La forme du nez est toujours un élément fondamental de l’harmonie du visage dans nos codes de beauté mais aujourd’hui un nez long est plutôt regardé comme une anomalie. A tel point que l’une des indications les plus courantes de la rhinoplastie est précisément la taille trop importante de l’appendice nasale.

Si la reine d’Égypte vivait à notre époque, elle aurait surement les moyens de se payer l’intervention. Pour le commun des mortels, les tarifs sont plutôt prohibitifs. Êtes-vous prêt à dépenser à 3.800 euros pour avoir un nez plus conforme à la norme. Seriez-vous prêt à épargner ou à prendre un crédit pour une rhinoplastie ?

Pas sur. Même si ce tarif est plutôt dans la tranche haute des prix, cette chirurgie plastique reste globalement chère à moins que vous n’ayez le temps et l’envie d’aller à l’étranger ou les chirurgies maxillo-facialle sont nettement plus abordables qu’en France.

Enregistrer

Enregistrer