Augmentation mammaire : Prothèses ou lipofilling ?

augmentation mammaire techniques

L’augmentation des seins au travers de la chirurgie esthétique représente aujourd’hui une intervention qui jouit d’une popularité sans précédents, confirmée par le nombre de patientes de plus en plus nombreuses et de plus en plus jeunes qui se présentent au cabinet de leur chirurgien désireuses d’avoir la même taille de poitrine que leur actrice ou chanteuse préférée.

Mais même si l’opération est facile d’accès et simple à réaliser, il reste à savoir quelle technique choisir entre les différentes solutions chirurgicales et laquelle pourra s’adapter le plus aux exigences de la patiente. A notre époque, deux techniques sont plus utilisées que d’autres : la pose d’implants mammaires et le lipofilling. Alors, lequel choisir entre les deux ?

lipofilling seins

Deux opérations au déroulement différent

La technique du lipofilling mammaire consiste à injecter de la graisse dans la poitrine de la patiente afin de lui faire augmenter de volume. La graisse en question est prélevée chez la patiente même qui se retrouve à bénéficier de deux actes à la fois : l’augmentation des seins et l’affinement de la zone aspirée qui peut être les hanches, les cuisses ou les fesses.
Quant à la technique d’augmentation par pose d’implants, il s’agit d’une technique plus « classique » où la patiente, après avoir choisi le type de prothèse voulu (forme, remplissage, surface,…) se fait inciser dans la poitrine pour se faire placer la prothèse sous le muscle grand pectoral.

Premier constat : si pour cette technique l’incision est plus nette, pour celle de lipofilling en revanche elle ne nécessite que de micro incisions de 3 ou 4 mm (à peine visibles) qui vont permettre l’insertion de fines canules en mousse pour l’aspiration ou l’injection de graisse.

Deux techniques pour différents objectifs

Afin de choisir si procéder avec une pose d’implants mammaires ou bien une technique d’injection de graisse, il faut tout d’abord prendre connaissance des objectifs de la patiente : si cette dernière désire augmenter discrètement la taille de la poitrine en lui faisant gagner pas plus qu’une ou deux tailles de bonnet, alors le lipofilling est à privilégier.

Si en revanche si elle désire donner aux seins un aspect nettement plus bombé et des formes plus généreuses, alors le choix se portera sur les prothèses, lesquelles se différencient par leur forme et leur volume.

Les suites de l’opération selon la technique choisie

Logiquement, la technique d’augmentation par injection de graisse donne moins de douleurs (les gênes post-opératoires seront plutôt ressenties dans les zones liposucées). La technique nécessite également moins de temps pour la convalescence et permet de se remettre au sport dans des délais plus brefs.

Quant aux risques liés aux prothèses, ceux-ci sont rares grâce aux avancées technologiques modernes qui proposent des implants de très haute qualité à la fois résistants et souples au toucher.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer